Monnaie

Jacques-Germain Soufflot

100 francs Soufflot 2000

La création de cette monnaie sur Soufflot (1713-1780) a été, une fois de plus, une occasion d’aller « me promener » et d’apprendre !

Ne connaissant le Panthéon que très superficiellement, j’ai demandé un rendez-vous avec l’administrateur du monument, et j’ai ainsi pu apprendre l’histoire de ce bâtiment devenu emblématique de l’Histoire de France.

Architecte, Soufflot est connu comme contrôleur des bâtiments du roi Louis XV, et architecte de l'église Sainte-Geneviève à Paris. Cette église est son œuvre la plus célèbre. Construite au sommet de la montagne Sainte-Geneviève, son architecture a été considérée comme révolutionnaire à son époque. Elle a été par la suite transformée en « Temple de la République » pour accueillir les tombeaux des grands personnages de notre Histoire.

Nota :

Face : Le visage de Soufflot est essentiellement connu par le tableau de Louis-Michel VanLoo, qui se trouve au Louvre. Je n’ai donc pas cherché à y échapper. C’est un beau portrait classique, que j’ai traduit en modelé. J’ai intégré les éléments obligatoires, les dates et RF dans un des chapiteaux de style corinthien.

Le travail a été effectué avec les étapes suivantes : modelage du portrait et du chapiteau en pâte à modeler. Réalisation d’un premier plâtre pour obtenir un creux ; retouches sur ce plâtre et gravure des textes. Coulée d’un 2e plâtre pour obtenir un relief ; éventuelles retouches. Ce relief a servi à réaliser la résine dure en creux, destinée à la réduction au tour à réduire.

Revers : J’ai représenté la montagne Sainte-Geneviève telle qu’elle pouvait être au XVIIIe siècle, sur un fond reprenant les caissons des dômes de l’édifice, dans lesquels j’ai intégré la valeur faciale, le millésime, la devise de la France et les différents.

Description

Description avers

Jacques-Germain Soufflot, en buste, d'après un tableau de Van Loo. L'architecte du roi Louis XV est représenté, un fusain à la main, en train de concevoir les plans de l'église Sainte-Geneviève, qui deviendra à la Révolution le Panthéon. A l'arrière-plan, un chapiteau qui se trouve à l'intérieur du Panthéon. En légende : l'inscription « Jacques-Germain Soufflot », les dates « 1713-1780 » et les lettres « RF ».

Description revers

Motif central : le futur Panthéon, au milieu des bâtiments couvrant la colline Sainte-Geneviève telle qu'elle pouvait exister au xviiie siècle. Au-dessous, inscription de la devise républicaine « Liberté-Egalité-Fraternité ». Champ de la pièce : représentation des caissons d'une des coupoles du Panthéon. A l'exergue, la valeur faciale 500 F ou 100 F et le millésime 2000.

Face : dessin & gravure
Revers : dessin & gravure

Le tirage des pièces définies par le présent arrêté est limité à :

  • pièces de 500€ en or de qualité Belle Epreuve : 300 exemplaires ;
  • pièces de 100€ argent de qualité Belle Epreuve : 3 000 exemplaires ;

Ces pièces ont cours légal.

Galerie